Tous les articles
Conseils édition

Faut-il payer pour publier un livre ?

Par 

Chléa Caroux

Le 

Jul 12, 2023

Il existe aujourd’hui de nombreuses possibilités, en tant qu’auteur·rice, pour publier son livre. Vous pouvez chercher à être publié par une maison d’édition ou choisir d'autoéditer votre livre. Entre autres critères de choix, cette décision dépendra de votre patience face aux délais de réponse des maisons d'édition après envoi ou dépôt de votre manuscrit et du prix que vous êtes prêt à payer. Alors, faut-il payer pour enfin transformer votre manuscrit en livre et le publier ?  

 

Non : le contrat d'édition à compte d'éditeur

Le schéma traditionnel de l’édition veut que la publication d’un livre soit actée par un contrat à compte d’éditeur. Dans un contrat d’édition à compte d’éditeur, l’auteur·rice cède ses droits à l’éditeur·rice et n’engage aucuns frais.

Un accompagnement à la publication du livre

La maison d’édition qui publie le livre accepte de prendre un risque financier, car elle mise sur le potentiel du manuscrit qu’elle a reçu et sur l’auteur·rice qui l’a écrit, raison pour laquelle cette décision, l'envoi d'une réponse à l’auteur·rice et la signature du contrat avec l’éditeur·rice demandent un certain temps de réflexion et peuvent parfois s’étaler sur plusieurs mois, voire plus. Ainsi, l’éditeur·rice calcule un budget pour l’édition, l’impression, la diffusion, la distribution et la promotion du livre, en fonction du succès attendu auprès des lecteur·rices lors de la mise en vente. Les auteurs et autrices ne doivent rien payer, à aucun moment, et ont bien moins de poids sur les épaules. Cette prise en main financière par les maisons d’édition leur donne le droit de profiter d’une certaine sérénité en termes logistique et pratique, alors qu’il·elles peuvent pleinement se concentrer sur l’écriture et le retravail de leur texte en étant accompagnée par leur éditeur·rice.

Un accompagnement à la promotion du livre

Être publié·e par une maison d’édition à compte d’éditeur signifie également qu’une relation de confiance entre l'auteur·rice et l’éditeur·rice est engagée. L’éditeur·rice croit en un projet de publication, en son auteur·rice, et va le défendre auprès des libraires, de la presse et des lecteur·rices, ce qui représente un véritable soutien. Ensemble, il·elles repenseront au titre si nécessaire, s’accorderont sur la couverture de publication et les passages à revoir. Bien sûr, la maison d’édition prend également en charge les évènements de promotion et l’auteur·rice est tenu·e d’y prendre part (signatures, conférences, rencontres, etc.). Une aventure riche où l’auteur·rice est entouré·e !

 

Payer pour être édité·e, à quel prix ?

La solution de l’autoédition

Les auteurs et les autrices sont de plus en plus nombreux·ses à recourir à l’autoédition pour publier leur livre. Découragé·es par le délai de réponse des maisons d’édition auxquelles il·elles ont envoyé leur manuscrit, séduit·es par la liberté d’être aux commandes de toute la chaîne du livre, ou artistes autonomes souhaitant créer leur propre couverture et mise en page, certain·es auteurs et autrices ne courent plus systématiquement après le contrat d’édition et préfèrent se tourner vers l’autoédition. Plusieurs plateformes en ligne telles qu’Amazon Kindle Direct Publishing ou The Book Edition proposent aujourd’hui d’autoéditer et de publier son livre gratuitement, au format papier ou en ebook numérique. Le financement peut se faire grâce à des campagnes participatives avec un objectif de ventes d’exemplaires du livre avant impression, ou en se basant sur le processus d’impression à la demande. Cependant, malgré ces nouveaux modèles, la publication en autoédition reste souvent une entreprise coûteuse pour l’auteur·rice, qui doit tout faire seul·e. Elle est en premier lieu coûteuse en termes de temps, bien sûr, car l’auteur·rice doit écrire le livre, l’éditer, le corriger, faire sa mise en page, le faire imprimer en plusieurs centaines d’exemplaires, prévoir un lieu de stockage puis organiser seul·e sa publication et sa promotion. Coûteuse également en termes de prix car, même si l’impression de l’ouvrage peut parfois être gratuite, les prestations de correction, de mise en page et surtout de communication, pour assurer la promotion et la vente du livre auprès des lecteur·rices, ont un certain prix qui peut parfois s’élever à des centaines voire des milliers d’euros.

 

Le compromis du contrat d’édition à compte d’auteur

Le contrat à compte d’auteur est principalement un contrat de prestation, puisque le coût d’édition et d’impression est à la charge de l’auteur·rice, qui de plus ne cède pas ses droits à l’éditeur·rice. Dans une maison d’édition à compte d’auteur, l’éditeur·rice assiste donc les auteurs et autrices pour éditer leur ouvrage, du manuscrit à l’impression, mais aussi pour la distribution, la diffusion et la promotion du livre, le tout étant financé par l’auteur·rice. L’éditeur·rice sert donc d’intermédiaire entre l’auteur·rice et le fabricant, l’imprimeur et les lecteurs et lectrices. Ainsi, il est plus facile de signer un contrat d’édition avec une maison d’édition à compte d’auteur, puisque les éditeurs et éditrices ne prennent pas de risque financier en publiant ces livres, mais les auteurs et les autrices doivent être prêts à payer le prix d’édition de l’ouvrage.

 

Le contrat « à demi » ou « conditionné », un contrat d’édition ?

Dans un contrat d’édition dit « à demi » ou « conditionné », le prix d’édition et de publication de l’ouvrage est divisé entre l’auteur·rice et l’éditeur·rice. Comme pour le contrat à compte d’auteur, l’auteur·rice conserve les droits sur son livre. L’éditeur·rice édite le roman, prend en charge les coûts d’édition, d’impression et de diffusion de l’ouvrage, mais l’auteur·rice s’engage soit à en acheter un certain nombre d’exemplaires à la publication, soit à régler à la maison d’édition une partie des pertes si la vente du livre ne fonctionne pas et que les lecteurs et lectrices ne sont pas au rendez-vous. 

Créer son compte auteur sur Édith & Nous

Chez Édith & Nous, nous pensons qu’un·e auteur·rice ne devrait pas avoir à payer pour publier son œuvre, c’est pourquoi nous proposons un abonnement gratuit permettant aux auteurs et aux autrices de présenter leur manuscrit à plus d’une centaine de maisons d’édition à la fois, tout en bénéficiant de ressources et des conseils de professionel·les, ainsi que de notifications de lecture des éditeur·rices et de statistiques qui concernent votre livre. Vous aussi, créez votre compte auteur pour peut-être, un jour, décrocher un contrat d’édition à compte d’éditeur.

Présentez votre manuscrit aux plus grandes maisons d'édition ! Simplement et en toute sécurité.

CRÉER MON COMPTE AUTEUR
une flèche pointant vers la droite

Nos derniers articles

Nous utilisons des cookies pour améliorer l’expérience utilisateur et la navigation sur le site, pour en mesurer l’audience et en analyser le flux et pour vous proposer des contenus et des publicités personnalisées.
Pour en savoir plus, vous pouvez consulter notre Politique de cookies.

AccepterPersonnaliser mes choix
une croix pour fermer le popup